Un magazine spécial pour la natation maitres

Un magazine spécial maitres

Très longtemps j'ai pensé créer un magazine pour les nageurs de catégories maîtres c'est à dire les 25 ans et plus mais Caroline Mathias Guyader l'a fait et c'est très bien ainsi.

Vous trouverez ci joint le lien pour aller consulter les articles écrits par des nageurs et entraineurs de cette catégorie.

Vous avez la possibilité d'aller sur le lien suivant ou de télécharger directement le magazine en pdf.

http://chronomaitres.free.fr/index.html

Chronomaitres n1Chronomaitres n1 (4.39 Mo)

 

Le numéro deux sera publié demain sur le site de chronomaitres

 

Voici les articles que j'ai écris pour le magazines chronomaîtres: 

Numéro 3:  l'échauffement 

Linda Ounas (40 ans, entraîneur et organisatrice de stages Maîtres)
A la question : « Doit-on s’échauffer avant une course en compétition ? », la réponse est oui, pour plusieurs raisons.


La première est d’ordre cardio-vasculaire : on doit solliciter le 
système cardio-vasculaire pour le préparer à produire un 
effort intense sur une distance donnée.
La deuxième raison est d’ordre articulaire et musculaire : on 
s’échauffe pour ne pas se blesser. Il faut éviter toutes formes 
de tendinites, de claquages et autres désagréments.
La présence de l’entraîneur est indispensable lors de l’é-
chauffement. Il est présent pour motiver, rassurer et corriger 
encore certains paramètres de courses et certains défauts 
que le nageur ne voit pas dans l’eau.
Voici un petit récapitulatif de ce qu’il faut faire et ne pas faire 
à l’échauffement.
- Tout d’abord, on s’échauffe à sec et surtout les membres 
supérieurs car ils sont fortement sollicités. On peut aussi 
faire un petit renforcement musculaire avec des pompes, 
des dips, différents sauts, ainsi que des petites courses.
- Puis, 1 heure à 1 h 30 avant notre course, on s’échauffe 
dans l’eau en fonction de sa course. On nage environ 45’ 
sur une distance de 2 km ; cela dépend bien sûr de notre 
niveau de pratique et du nombre d’entraînements que l’on 
a dans la semaine. Il faut parfois s’adapter aux conditions 
de la compétition.
- Les sprinteurs et les nageurs de demi-fond n’ont pas le 
même entraînement en raison de la différence entre les 
courses.
- Dans son temps d’échauffement, il faut prévoir des dé-
parts plongés car les plots sont tous différents, de même 
que leur inclinaison.
- A la fin de l’échauffement, on n’oublie pas de faire des 
étirements.
- Un échauffement n’est pas un entraînement, on ne doit 
pas trop nager pour ne pas décharger ses batteries, il 
faut garder de l’influx nerveux pour sa course. On se ré-
chauffe dans la chambre d’appel et derrière les plots pour 
ne pas laisser son corps se refroidir. Cela permet de ren-
trer dans sa course et de se concentrer.
- On se ré-échauffe dans l’eau entre deux courses si la 
première est disputée le matin et la seconde l’après-midi.

 

4 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 27/04/2016